La légende de Saint-Saulge

Commission des arts et lettres

Les cartes postales de la Légende de Saint-Saulge sont illustrées de dessins et de textes humoristiques qui se moquent gentiment des habitants de ce bourg du Nivernais. Il est vrai qu’il y arrive toujours des choses extraordinaires. Ces morceaux de carton à deux sous amusaient fort nos grands-parents et nous font encore sourire. On fait remonter leurs plaisanteries à des temps très anciens. [ Lire la suite ]

Jules Legras, un académicien au pays russe

Académie

 

A la fin du XIXe siècle, un jeune universitaire bourguignon, spécialiste du poète allemand Heine, découvre l’immensité de la Russie. A la faveur de nombreux voyages, des salons de Saint-Pétersbourg aux confins de la Sibérie, Jules Legras devient l’un des plus ardent défenseur de la civilisation russe. Tout à la fois explorateur, littérateur, agent de renseignement, académicien et officier militaire, Legras offre un voyage inédit à travers l’histoire chaotique de la Russie, du règne de Nicolas II à la Première Guerre mondiale, de la guerre civile aux débuts de l’ère soviétique.

Un parcours atypique, de la Protection de l’enfance à la Défense des droits

Commission des sciences économiques et sociales

« Un parcours atypique : de la Protection de l’enfance à la Défense des droits » : c’est celui de Marie-Thérèse Maurice, déléguée de la Défense des enfants et Défenseure des droits, qui nous parlera de ses 20 années de bénévolat au service de l’enfance en souffrance. A la faveur d’un congé individuel de formation, elle devient médiatrice familiale à l’Institut des sciences de la famille à Lyon puis travaille à la Maison du droit à Dole tout en effectuant des missions humanitaires dans différents pays en voie de développement. [ Lire la suite ]

Une constante vraiment transcendante. Constantes physiques et puissances de p

Commission des sciences

Pourquoi les valeurs des constantes physiques sont-elles aussi précisément ajustées ? : parce qu’elles sont déterminées par des puissances entières de p. C’est ce que montre la découverte qui sera exposée : une très simple et synthétique géométrie qui intègre l’ensemble des constantes physiques et dont p est l’élément. [ Lire la suite ]

Journées du Patrimoine : « Quelques pas avec Guyton de Morveau »

L’Académie des sciences, arts et belles-lettres de Dijon organise, dans le cadre des Journées du Patrimoine, un parcours dans la ville sous la conduite de Chantal Dauvergne intitulé « Quelques pas avec Guyton de Morveau ».

Louis-Bernard Guyton de Morveau est le seul Dijonnais à figurer dans les Commémorations nationales de 2016 pour le bicentenaire de sa mort. Né à Dijon en 1737, il y a vécu jusqu’à son élection de député à la Législative (1791). Il fut Procureur général du roi, Chancelier de l’Académie, le « plus grand chimiste de France », auteur avec Lavoisier du langage moderne de la chimie. Plusieurs lieux de la ville permettent d’évoquer son souvenir: sa maison, l’hôtel de l’Académie (ancien hôtel Despringles, rue Crébillon), les jardins de Saint-Bénigne (envol du ballon de 1784), Saint-Philibert première église dotée d’un paratonnerre, et bien d’autres…

Les parcours-visites, qui permettront d’entrer dans des lieux habituellement fermés à la visite, débuteront le samedi 17 septembre à 10h et 15 h et le dimanche 18 septembre à 10h et 15h devant le portail de Saint-Bénigne tout près du lieu d’envol du ballon de 1784.

Merci de vous inscrire auprès du secrétariat de l’Académie (par courrier 5 rue de l’Ecole de Droit) ou par internet secretariat@acascia-dijon.fr) avant le mercredi 14 septembre.

 

L’édition 2016 des Célébrations de Bourgogne est parue!

 

L’Académie de Dijon met actuellement en ligne les éditions précédentes des Célébrations de Bourgogne 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015 que vous pouvez consulter sur ce site (onglet Célébrations de Bourgogne).

L’édition 2016 est parue. Vous pouvez vous procurer un exemplaire au prix de 10 euros au secrétariat de l’Académie qui est ouvert le mardi et le mercredi après-midi. Il peut également vous être envoyé, il vous suffit pour cela d’envoyer votre commande accompagnée d’un chèque de 15 euros,  de l’indication de vos nom et prénom, adresse postale  l’Académie des sciences, arts et belles lettres de Dijon, 5 rue de l’École de Droit 21000 Dijon.

L’Académie dispose d’une édition papier pour chaque année (2011 à 2015). Vous pourrez les acquérir dans les mêmes conditions au prix de 10 euros l’exemplaire.

La contregarde du Bastion royal d’Auxonne

Commission des antiquités et du patrimoine

Cette conférence fait le point sur des vestiges d’ouvrages extérieurs de fortifications mis au jour au mois de juillet 2010.

En effet, à cette date, un chantier commençait devant le Bastion royal pour l’aménagement d’un port de plaisance privé, situé au nord de la ville en bordure de la Saône. L’existence de cette contregarde devant le Bastion royal était connue, bien représentée sur les plans militaires jusqu’en 1895, date du démantèlement de la place d’Auxonne. Puis le fossé a été comblé et ce terrain militaire est resté couvert de broussailles pendant plusieurs décennies. [ Lire la suite ]

Promenade mathématique au Musée des Beaux-Arts de Dijon

Commission des arts et lettres

Au cours de l’histoire, des mathématiciens ont modélisé des situations liées aux arts, des artistes ont utilisé les mathématiques pour leurs réalisations. À travers quelques exemples nous verrons les liens qui ont existé entre les mathématiques et les arts. [ Lire la suite ]

Le cinéma et la représentation du handicap

Commission des sciences

Le cinéma, 7ème art apparu au début du 20ème siècle est censé produire des œuvres d’art. Sans en discuter la qualité il apparaît que le film en étant la production d’un être sensible qui vit dans une certaine société, constitue une sorte de reflet de celle-ci. Le miroir peut être déformant par la volonté du réalisateur d’accentuer le trait dans une démarche caricaturiste ou par l’expression de son inconscient.

Le film est également une fenêtre ouverte sur le monde qui fait du spectateur une sorte de voyeur plongeant dans l’intimité des autres en y éprouvant des émotions allant du plaisir à la terreur tout en passant par l’admiration, le rejet ou l’amusement. [ Lire la suite ]

Le cassis : un fruit dans la ville

Commission des sciences économiques et sociales

Spécialité de la ville de Dijon, protégée par une indication géographique depuis 2012, la crème de cassis est un produit phare associé à l’image traditionnelle de la cité des Ducs. [ Lire la suite ]

Les « Fabriques réunies de lampes électriques » (frle). Une aventure vécue par 1200 personnes en 50 ans

Commission des sciences

 

C’est une histoire d’entreprise, reflet d’une histoire de l’industrie, de la décentralisation des années 60 à aujourd’hui.

C’est aussi une histoire d’hommes et de femmes confrontés au besoin de performance industrielle puis à la délocalisation inéluctable de l’industrie. [ Lire la suite ]

L’art de l’ennui ou la douleur du temps

Commission des arts et lettres

 L’Académie commémore la Grande Guerre

Dans le cycle L’Académie commémore la Grande Guerre, Madeleine Blondel se propose de parler des créations des soldats pour conjurer angoisse et peur durant leurs séjours dans les tranchées. Cette activité génère des objets modestes aujourd’hui collectionnés car révélateurs d’une psychologie de circonstance et porteurs de sentiments et de mémoire. [ Lire la suite ]

Éloge de René Faugère

Académie

Éloge de René Faugère par Martine Chauney-Bouillot et Michel Pauty