Les commissions de l’Académie des sciences, arts et belles-lettres
de Dijon

Science, Arts et Belles lettres

Commission des antiquités et du patrimoine

La Commission des antiquités et du patrimoine est l’héritière de l’ancienne Commission des Antiquités de la Côte-d’Or dont le statut par rapport à l’Académie a varié selon les époques. En 1819, précocement, le préfet Stanislas de Girardin crée une commission des antiquités à l’intérieur de l’Académie. En 1830, une seconde commission est instituée : en marge de l’Académie elle édite ses propres recherches, à partir de 1834, dans les Mémoires de la Commission des antiquités du département de la Côte-d’Or (années 1832 et 1833).

Cette commission a été le pivot des recherches et des publications archéologiques pour toute la Côte-d’Or ; elle est à l’origine du Musée archéologique de Dijon, devenu municipal en 1955 seulement. En 1921 l’Académie absorbe à nouveau la Commission des Antiquités de la Côte-d’Or et reprend la publication des Mémoires de la Commission des antiquités du département de la Côte-d’Or.

La Commission accueille toutes les communications ayant trait au patrimoine de la Bourgogne, notamment les travaux en cours (fouilles archéologiques, restaurations) ainsi que ce qui concerne l’histoire, l’architecture, l’héraldique, la numismatique…

Bureau de la Commission
Président : Catherine Gras,
Secrétaire : Élisabeth Rabeisen.

 
Science, Arts et Belles lettres

Commission des arts et lettres

Lucien Hérard, président de l’Académie et initiateur du redéploiement des commissions spécialisées, ouvrit les travaux de celle des arts et lettres, le 24 octobre 1970, avec une communication intitulée “Approche de la poésie d’aujourd’hui”.

Depuis, les programmes alternent les sujets artistiques et littéraires (centrés sur la Bourgogne autant que possible), les exposés thématiques, les réflexions sur l’esthétique et les présentations d’auteurs, bourguignons ou non.

La Commission des arts et des lettres organise ou prend part à des rencontres et des colloques académiques (Rousseau trois cents ans après, Rencontre autour d’Henri Vincenot, un après-midi autour de la Garçonne, les artistes bourguignons et le Grande Guerre, un après-midi autour de Frédéric Mistral). Elle accueille et présente auteurs et artistes contemporains.

Bureau de la Commission
Président : Bernard Chevignard
Secrétaire : Sylvie Brunetière-Violette

 
Science, Arts et Belles lettres

Commission des sciences

Créée le 21 novembre 1970, la Commission des sciences ouvre ses travaux l’année suivante avec les communications de C. Baron, “Les molécules expliquent-elles la vie ?”, puis de P. Feuillée, “La genèse des océans et la dérive des continents”.

La Commission s’attache à faire revivre les personnages marquants de la Bourgogne qui ont consacré leur vie aux sciences tels Henry Darcy, Hippolyte Fontaine, Sadi Carnot, la famille Brunhes … et à remémorer des découvertes fondamentales. Éclectique, attentive à l’actualité comme curieuse du passé, la commission peut aussi bien traiter de l’extinction des dinosaures et des ascensions du Mont Blanc que des nanoparticules multifonctionnelles ou des nouvelles microscopies optiques.

Des spécialistes de la recherche viennent y exposer leur démarche, l’impact possible de leurs résultats sur la vie quotidienne ; des responsables de laboratoires, d’organismes scientifiques ou techniques en présentent les activités et leurs développements. Des rapprochements parfois inattendus s’opèrent entre des disciplines qui semblaient éloignées les unes des autres lors de rencontres et colloques (Fabuleux hasards)…… et les interrogations du profane y trouvent toujours place…

Bureau de la Commission
Président : Christian Tavernier
Vice-président : Michel Jannin
Secrétaire : Michel Pauty

 
Science, Arts et Belles lettres

Commission des sciences économiques et sociales

La Commission des sciences économiques et sociales fut instaurée le 11 janvier 1973.  Roger Brain ouvrit les travaux le 22 février avec une communication sur “La région économique”, Raymond Sachot suivit avec “Le consommateur, nouveau citoyen”, puis François Japiot, avec “De l’influence du budget d’une grande ville sur l’expansion économique et le progrès social dans son aire de rayonnement”.

La Commission a toujours conservé une composante historique importante (ainsi les travaux de Jean-François Bazin sur les quartiers dijonnais), mais fidèle à l’esprit de l’Académie : “être de son temps”, cette Commission fait régulièrement appel aux acteurs de la vie sociale et économique contemporaine. Ses travaux ont particulièrement porté sur la démographie et le vieillissement de la population, l’importance de la puissance publique dans le développement de la région (finances, réforme territoriale, action sociale) et les principaux atouts économiques de la Bourgogne (agriculture, bois et forêt, infrastructures de transport, entreprises innovantes).

Bureau de la Commission
Présidente : Martine Chauney-Bouillot
Vice-président : Gilles-Antoine Bertrand
Ssecrétaire : Roger Loustaud.